49 étudiants admis au CUEJ

49 étudiants admis au CUEJ

 

Le conseil d'administration du CUEJ (Centre universitaire d'enseignement du journalisme) s'est tenu le 16 juillet à Strasbourg, à la fois en distanciel avec le président Victor Rocaries au téléphone et deux représentants des étudiants en visioconférence.

Très peu de cours ont été annulés au CUEJ malgré la crise sanitaire. Sauf que la délocalisation des étudiants de M2 à l'étranger a été hélas annulée et que certains cours sur le terrain des M1 n'ont pas pu être réalisés et ne le seront qu'à la rentrée. Le directeur du CUEJ, Christophe Deleu, a rendu hommage à « l'investissement de l'équipe pédagogique ». Le concours d'entrée 2020, évidemment sans épreuve en présentiel suite aux nouvelles modalités, a réuni 854 candidats pour l'écrit soit 150 de plus que l'an dernier. Quelque 200 candidats ont été retenus pour les épreuves orales et au final, 49 ont été sélectionnés. Parmi eux, 8 étudiants du Grand Est dont 7 Alsaciens, 14 de l'Ile de France, quatre de Bretagne, 3 de Bourgogne, etc. Leur formation d'origine ? Sciences Po prédomine puis Info-Com, lettres, sciences sociales, droit, histoire etc. La moitié des candidats ont fait des Prépa dont l'Académie ESJ Lille pour 8 sur 49 et la Chance, 4 sur 49. Enfin, douze étudiants sont boursiers soit 25%. Réponse du directeur à la question d'un délégué-étudiant : « La procédure a pris du temps, les résultats ont été plus tardifs c'est vrai ». Satisfaction par rapport au cursus de journalisme franco-allemand opéré avec l'université de Fribourg puisqu'il y a eu assez de candidats.

Renouvellement

Pour accueillir les anciens et futurs étudiants du CUEJ, plusieurs nouvelles têtes parmi le personnel administratif. Chez le personnel enseignant, plutôt des confirmations d'intervenants suite à des départs. Sont ainsi nommés Yannick Olland (RTL, Reporter, Strasbourg), Régis Massini (JRI France 2 Strasbourg), Christophe Busché (JRI indépendant, auteur de plusieurs documentaires), Aurélia Braud (réalisatrice TV) et Charlotte Dorn, rédactrice DNA. Raphaëlle Briaud qui était directrice des études à son arrivée il y a quelques mois obtient de litre de directrice adjointe, chargée des relations avec le monde professionnel, de l'alternance et de la spécialisation écrite Presse écrite et multimédia ou PEM. Elle devient aussi responsable de la spécialisation Presse écrite multimédia en M2 et des enseignements de ce domaine en M1, cette option étant ainsi renforcée. Côté budget, l'UNISTRA (Université de Strasbourg) finance entre autres deux projets (équipement de tournage, ordinateurs pour le personnel) à hauteur de 12 000 euros. Parmi les autres points évoqués, figurait aussi la notification des critères de sélection pour les étudiants aspirant à telle ou telle spécialité. Désormais ce sera fait et ces critères objectifs figureront sur le site internet du CUEJ.

Jurisprudence

Anne Beyl, représentante SNJ, avait pris la parole au nom des trois syndicats SNJ, SNJ-CGT et CFDT Journalistes, pour demander une réponse aux doléances de Jonathan T. un étudiant évincé de la filière rédacteur TV (10 places seulement...) qu'il souhaitait ardemment rejoindre en M2 et dont il a été empêché. Alors qu'il pensait avoir les qualités et sans qu'on lui en ait communiqué les raisons. Un tel cas ne devrait plus se reproduire, grâce à l'intervention de cet ancien étudiant, relayée en particulier par la représentante de CFDT Journalistes.

M.GL

Publié le : 
Dimanche, 9 Août, 2020