Baromètre des médias : face à la baisse de confiance, journalistes et public doivent réagir

Le quotidien la Croix vient de publier le 33e baromètre de confiance dans les médias.

L’année 2019 encore, alors que l’actualité sociale et politique a été très dense, la population française manifeste sa défiance envers les médias et les journalistes.

CFDT-Journalistes ne peut être insensible au fait que 68 % des Française estiment que les journalistes ne sont pas indépendants des partis politiques et du pouvoir, et que 61 % sont persuadés que les journalistes dépendent des forces de l’argent.

Pour CFDT-Journalistes, le Conseil de déontologie journalistique et de médiation, idée pour laquelle la CFDT milite depuis des années, mise en œuvre depuis quelques semaines, peut fournir à la profession et aux éditeurs de presse l’occasion de se ressaisir, et au public d’interpeller les propriétaires des médias d’information pour instaurer des pratiques respectueuses des personnes et des faits.

Les conditions de travail et de production de l’information de plus en plus en flux continu, le statut précaire de nombreux professionnels des médias sont des facteurs parmi d’autres des dérives rédactionnelles.

Face à cela, la mise en pratique de la charte mondiale d'éthique des journalistes, de la FIJ, et de la charte de Munich des droits et devoirs des journalistes et la charte mondiale d'éthique de la fédération internationale des journalistes peuvent être un moyen pour les journalistes de résister et d’observer une attitude éthique, que les organisations syndicales et professionnelles ne peuvent qu’encourager vigoureusement.

Paris, le 17 janvier 2020

https://youtu.be/bcZ1FeENX3w

Publié le : 
Vendredi, 17 Janvier, 2020