Charlie Hebdo : censure à Ouest France

Le Conseil syndical de la CFDT Journalistes réuni à Lille le 20 janvier 2015 manifeste son soutien à la section CFDT de Ouest-France, prise à partie par la direction, pour avoir dénoncé une consigne de ne pas publier dans le journal, ni sur le site internet, la « une » de Charlie Hebdo, paru le mercredi 14 janvier. C'est l'un des rares quotidiens de France, sinon le seul, à avoir caché cette une historique.

Dans son communiqué, la direction de Ouest-France invoque le respect de la déontologie interne et demande à chaque journaliste de « tirer les conséquences » en cas de désaccord.

Le Conseil syndical de la CFDT Journalistes s'indigne de ce type de pressions qui est une atteinte à la liberté d'informer, équivalant à de la censure. C'est aussi une atteinte à la liberté d'exercer le métier au regard de l'éthique de la profession. La CFDT Journalistes rappelle son attachement aux principes déontologiques qui doivent être respectés, aujourd'hui plus que jamais, par les directions comme par les rédactions. D'autant que, depuis longtemps, la section CFDT de Ouest-France demande la création d'une instance interne de réflexion sur le contenu, du type Conseil de rédaction comme cela existe dans d'autres journaux, y compris en Presse quotidienne régionale.

Lille, le 20 janvier 2015