EBRA SERVICES: non à des statuts au rabais

Communiqué: 

EBRA SERVICES : des statuts au rabais

 

Lors de la réunion de ce jeudi 3 octobre à Paris, Valérie Noël, la DRH du groupe EBRA, a décidé d'aborder les statuts des salariés de la future société EBRA SERVICES, en tenant des propos lourds de conséquences.

Elle a annoncé d’emblée qu’il n’y aurait que deux catégories - cadres et employés - gommant ainsi les spécificités des différents métiers.

Ces statuts communs pour les anciens salariés des titres du groupe seraient :
-  5 semaines de congés payés.
-  une grille de salaires basée sur ce qui se fait habituellement dans ce secteur d'activité.
-  une rémunération de base incluant le 13e mois, mais sans prime de vacances, indemnités compensatrices de congés payés ou autres avantages acquis dans chacun des titres.
-  Pour les cadres : un forfait jours sur 218 jours travaillés avec 8 à 10 RTT par an.
-  Pour les employés : 35 heures et une possibilité d'annualiser le temps de travail.
-  Pour les licenciements dans EBRA SERVICES, pas d'indemnités à la hauteur de ce qui est pratiqué actuellement. Elles seront revues à la baisse dans le temps.
-  En ce qui concerne la convention collective PQR, Valérie Noël n’y est pas opposée, mais la convention devra être très allégée.

En cas d'échec des négociations, la DRH a été plus qu'abrupte : "Si nous ne trouvons pas de solutions, on arrête les négociations, on décline les livres 1 et 2 puis on déclenche un PSE dans les titre en ouvrant EBRA SERVICES à un prestataire extérieur. Et il y aura 386 personnes sur le carreau !"

Pour la CFDT, les propositions de Valérie Noël sont inacceptables en l'état.

Quant à la menace de passer par un prestataire extérieur, elle révèle une politique très agressive et bien éloignée des promesses de considérations sociales, promises par Philippe CARLI en un temps qui paraît déjà bien lointain.

La CFDT réaffirme plus que jamais sa position :

 - Aucun licenciement sec.
-  Pas de mobilité géographique pour les salariés qui seraient « transférés » dans EBRA SERVICES.
-  Le maintien des statuts actuels pour chaque salarié.

   - Une négociation digne de ce nom.

 

 

 

 

Publié le : 
Vendredi, 4 Octobre, 2019
Rubrique: