La CFDT appelle à la libération de Loup Bureau

Communiqué de presse
La CFDT et son Union des Journalistes demandent au président de la République
française et au ministre des Affaires étrangères, de tout mettre en œuvre pour la
libération dans les plus brefs délais du jeune journaliste Loup Bureau inculpé
en Turquie pour « participation à un groupe terroriste ».
Depuis plusieurs mois, de nombreux journalistes turcs, kurdes et de pays européens
ont été arrêtés arbitrairement sur le sol turc. La mobilisation en France et
l’intervention des autorités françaises avaient permis la libération de Matthias
Depardon après un mois de détention.
Mais les autorités de ce pays ont franchi un nouveau palier en inculpant le
journaliste français, après une semaine de détention, les autorités turques
cherchent à faire taire par tous les moyens toute information indépendante. Il est
reproché à Loup Bureau d’avoir réalisé en 2013 un reportage pour TV5 Monde pour
lequel il avait recueilli les témoignages de combattants kurdes en Syrie,
considérés comme des terroristes par le pouvoir turc.
La CFDT dénonce les violations par le gouvernement turc de la Charte
européenne pour la liberté d'expression et le refus des autorités de garantir la
liberté d’exercice du métier de journaliste.

Déclaration de Yvan Ricordeau, secrétaire national de la CFDT

04 août 2017

Publié le : 
Mardi, 8 Août, 2017