Le Monde des religions menacé, les pigistes de La Vie précarisés : l’heure est grave chez Malesherbes Publications

L’heure est grave chez Malesherbes Publications, entité du groupe Le Monde. 

Le Monde des Religions pourrait s’arrêter le 15 février 2020, en raison de l’érosion de ses ventes. Fondé en 1953, il s’agit du seul titre de presse se consacrant à une information non confessionnelle et laïque sur le fait religieux, ce qui est plus que jamais nécessaire dans nos sociétés où le religieux fait constamment débat. Le Monde des Religions mérite que tous les efforts possibles soient déployés pour permettre son avenir.

 

Les journalistes rémunérés à la pige collaborant au Monde des religions, à Prier, à La Vie, et au Monde histoire et civilisations, eux, se voient depuis peu appliquer unilatéralement un plafond de piges. La direction a décidé de bloquer à 6000€ brut par an la rémunération de tout pigiste, arguant de ne pouvoir garantir une pérennité́ de leur travail dans le temps ! La solution est en effet radicale : les maintenir tous dans la précarité, sans aucune perspective d’en faire une collaboration majeure, même s’ils donnent satisfaction, même si leurs idées peuvent enrichir le travail des rédactions, et surtout même si celles-ci en ont besoin ! Pourtant, le budget global des piges ne baisse pas ! L’objectif est uniquement de faire de ces journalises des salariés de second rang : ils ne feront jamais vraiment partie de la maison. La précarisation institutionnalisée et décomplexée des pigistes de La Vie et des autres titres de Malesherbes Publication est contraire à ses valeurs et au bon sens !

Les élus CFDT, unique syndicat présent chez Malesherbes Publications, demandent à la Direction de clarifier ses intentions quant au Monde des Religions, et de tout mettre en œuvre pour en assurer la pérennité. Ils demandent aussi la suppression de toute notion de plafond dans les collaborations des journalistes pigistes.

Publié le : 
Lundi, 13 Janvier, 2020