Pour la libération de journalistes égyptiens

Selon Amnesty International, " depuis l’arrivée au pouvoir du président al-Sisi, la liberté d’expression subit des attaques répétées en Égypte. Les autorités ont bloqué arbitrairement au moins 515 sites Internet, effectué des perquisitions et/ou fermé les bureaux d’au moins huit médias et détenu arbitrairement des dizaines de journalistes. Au moins 37 journalistes actuellement détenus depuis 2014. Parmi eux, au moins 20 journalistes ont été arrêtés et détenus uniquement pour avoir exercé leur métier, notamment pour avoir effectué un travail de terrain, publié un article ou une interview, ou couvert des manifestations antigouvernementales".

Une pétition est en ligne pour demander leur libération.

Publié le : 
Samedi, 11 Janvier, 2020
Rubrique: