Préavis de grève à Radio France pour le 25 novembre : un plan de départs concerne 300 salariés

APPEL CFDT - SNJ - SUD RADIO FRANCE

Lors du CSE central extraordinaire du 14 novembre, Sibyle Veil a annoncé son plan de départs volontaires qui porte sur près de 300 salariés. Ce plan est dû à la volonté assumée du gouvernement de baisser sa contribution à l’audiovisuel public (CAP). Mais à cela, la PDG rajoute des investissements qu’elle estime indispensables pour transformer l’entreprise. Ce plan est dangereux, pour chacun des salariés et pour la pérennité de Radio France.
 
Ces suppressions de postes auront pour conséquences, dès 2020 : - L’augmentation de la charge de travail pour « ceux qui resteront ». Il faudra faire plus avec moins. Contrairement à ce qu’affirme la direction, cela engendrera nécessairement une augmentation des risques psycho-sociaux et de la souffrance au travail.

- L’augmentation du recours à des statuts précaires (CDD, pigistes et CDD-U) sans possibilité d’embauche par la suite. Cette politique a déjà commencé à Paris comme en régions. 

- La dégradation de la production - volume, qualité et diversité des contenus - véritable valeur ajoutée de Radio France.

- La mise en difficulté de l’encadrement, avec un risque de transfert de la pression sur les salarié-e-s. La récente lettre ouverte des cadres de France Bleu démontre que ce processus est déjà à l’œuvre.

- La mise en péril des savoir-faire (production radio ou spectacle vivant).
 
Pour Radio France, ce plan représente également un bouleversement inacceptable. La recherche éperdue de ressources propres (augmentation du plafond des recettes publicitaires, politique accrue de prestations pour le privé) nuit inévitablement aux missions de service public.
 
Nous demandons :

- le maintien des dotations de l'État pour Radio France

- la suppression du "projet de réorganisation de Radio France" (Livre II) contenu au plan stratégique 2022 et qui porte sur le départ de 299 salariés de l'entreprise

- l’abandon des projets de recul du cadre social (organisation du travail, congés, …)
 
En conséquence, les organisations syndicales CFDT, SNJ, SUD Radio France appellent les salarié-es de Radio France à cesser le travail à partir du lundi 25 novembre 0h jusqu’au vendredi 29 novembre 2019 à 24h00.

Paris le 19 Novembre 2019

 

De son côté, la CGT de Radio France a déposé un préavis de grève reconductible à partir du 25 novembre, pour protester contre le plan de suppressions de postes annoncé par la PDG du groupe, Sibyle Veil.

Publié le : 
Mercredi, 20 Novembre, 2019
Rubrique: